Quels sont les avantages à investir dans l’ancien ?

123
Partager :

Investir dans l’immobilier ancien est un investissement que beaucoup de particuliers privilégient, car c’est un investissement différent de celui placé dans l’immobilier neuf, et pourtant, cet investissement a ses propres avantages. Bien sûr, cela demande des connaissances de bases en investissement et quelques informations à avoir, notamment sur l’ancienneté d’un logis.

Qui dit investissement, dit capital. En effet, le secteur de l’immobilier n’est pas accessible lorsque l’on ne possède pas un certain patrimoine ou une certaine somme de côté. C’est un milieu cher, mais le prix en vaut la chandelle.

Lire également : Portail coulissant ou portail à battant : lequel choisir pour votre maison ?

Rappelons tout de même que, en termes d’investissements possibles, l’immobilier reste un secteur majeur pour ne pas dire le meilleur. La valeur de l’immobilier, surtout dans les grandes métropoles, ne cesse d’augmenter, donc, à moins de faire de grosses bêtises, on ne sort que très peu perdant à investir dans ce domaine-là.

Les principaux avantages à investir dans l’ancien : le prix

Investir dans l’immobilier ancien, c’est tout d’abord s’assurer de garder une certaine accessibilité au niveau des prix. Comme évoqué plus haut, l’immobilier reste un secteur cher, notamment lorsqu’on investit dans le neuf. Cependant, on estime que le prix de l’ancien se situe au moins à 10%, et parfois 20% en dessous du prix du neuf.

A découvrir également : Quelles sont les normes électriques pour louer un appartement ?

Cela permet de garder une certaine flexibilité et accessibilité dans ce secteur d’investissement.  À noter qu’à l’instar des voitures, un logement neuf voit une décote appliquée sur lui, juste après l’achat. En établissant une bonne stratégie d’investissement, les prix peuvent être intéressants.

À noter que souvent dans l’immobilier, des travaux peuvent être nécessaires. Il faut donc compter une rallonge budgétaire pour cette partie de l’investissement. Néanmoins, parfois, acheter dans l’immobilier ancien, pour ensuite réaliser des travaux peut s’avérer être une bonne stratégie pour rehausser la cote de votre investissement.

De plus, on estime que la valeur engendrée par la possession d’un bien immobilier ancien, se situe à moyen terme. Cela implique une optimisation pour la revente future du bien. Cela laisse à la fois une petite marge de temps, mais la valeur n’augmente pas trop tard non plus.

Un avantage non négligeable : la localisation

La majorité du temps, les logements anciens sont mieux placés que les logements neufs. Cela est logique, construit avant, les logements anciens ont bénéficié de plus de choix au niveau de leurs emplacements. De ce fait, si vous êtes à la recherche d’un bien immobilier bien placé, en centre-ville, par exemple, mieux vaut se tourner vers l’ancien.

Les différentes aides/lois d’investissement immobilier

Il existe différentes structures de lois favorisant l’investissement immobilier, le régularisant.

La loi Pinel : Instaurée en 2015 par l’initiative de la ministre Sylvia Pinel, cette loi permet d’obtenir une réduction d’impôts en cas de location d’un bien immobilier. Attention, afin d’obtenir cette fameuse réduction d’impôts, vous devez déclarer la location de votre nouveau bien en tant que résidence principale pendant au moins six ans.

Ce dispositif vise à soutenir l’investissement immobilier dans la location, mais également à inciter à construire dans des zones où la demande est plus forte que l’offre.

La loi Malraux. Plus ancienne (1962), cette loi permet également une réduction fiscale. Cette loi est exclusive aux logements anciens. Pour en bénéficier, il faut avoir effectué des travaux de rénovations dans un logement ancien, et s’engager dans la location de ce dernier pendant neuf ans.

En termes de réduction fiscale, la loi Malraux permet de déduire le coût de la réhabilitation de ses impôts.

La loi Monuments Historiques. Enfin, cette loi vise, comme son nom l’indique, la préservation des monuments historiques. L’achat et la restauration de ce type d’immobilier, afin de le présenter en tant que locatif, est favorisé par l’état qui prendra en charge une partie de la réalisation des travaux notamment.

Ainsi, de nombreuses aides et dispositifs sont proposés afin de ne pas se diriger tout le temps vers le neuf. L’immobilier ancien a donc toutes sortes d’avantages à son actif, que ce soit au niveau des prix mais également dans l’accessibilité.

Partager :