En quoi consiste le lifting des fesses ?

2
Partager :

Un lifting des fesses consiste en une opération chirurgicale lors de laquelle la peau excédentaire des fesses est enlevée. La peau est ensuite tendue, ce qui lui permettra d’avoir une meilleure tenue. Il s’agit d’une opération qui est le plus souvent préconisée par les femmes qui veulent perdre des fesses.

Pourquoi les femmes ont-elles besoin d’avoir recours au lifting des fesses ?

Lorsque le temps passe, un bon nombre de femmes peut constater le relâchement des muscles fessiers. Ce qui peut leur donner envie d’avoir recours à cette opération qui pourra leur permettre d’avoir un fessier rebondi. Lorsqu’une femme prend de l’âge, il peut être constaté un relâchement cutané.

Cela est causé par une perte d’élasticité de l’épiderme. Le relâchement des muscles fessiers peut avoir d’autres causes comme un accouchement, ou une importante perte de poids. Progressivement, il peut être constaté un affaissement des muscles fessiers, et une constitution d’un amas graisseux.
Lorsqu’une femme ressent un de ses signes, elle peut avoir recours à la liposuccion des fesses.

Comment se déroule une opération de lifting des fesses ?

En fonction de l’importance de l’opération chirurgicale à accomplir, un lifting fessier peut durer entre 1 et 2 heures. Le professionnel qui doit se charger de l’opération est un chirurgien esthétique, et l’opération se pratique sous anesthésie générale. C’est un type d’opération qui peut être associé à la liposuccion.

Tout d’abord, le chirurgien esthétique pratique une incision elliptique qui va lui permettre de retendre la peau des fesses. Il va ensuite procéder au retrait du surplus de peau et de graisses. L’opération finale consiste à faire les sutures. Le lifting des fesses peut également nécessiter la pose de drains qui vont ensuite être retirés plus tard.

Le respect des conseils du chirurgien par la patiente

Une patiente qui doit subir une opération de lifting des fesses doit être hospitalisée pendant 2 jours. Après cette période, elle peut rentrer chez elle, mais doit suivre à la lettre les consignes qui lui ont été données par le chirurgien. Pour une cicatrisation plus rapide, la patiente doit éviter la position assise après la semaine de l’opération.

Cette dernière doit nécessairement porter un panty, qui est d’une grande utilité pour comprimer le fessier. Elle doit également suivre un traitement anticoagulant parmi une quinzaine de jours. De petites douleurs peuvent être ressenties par la personne qui a été opérée. Un traitement antalgique adapté peut aider au soulagement de ces douleurs.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!