Comment reconnait-on du vin bouchonné ?

10
Partager :

Aujourd’hui, beaucoup boivent du vin sans vraiment savoir ce que cela représente. La plupart des consommateurs de vins ignorent réellement l’existence de ce défaut ou ne sont pas capables de les identifier. Lors des cours de dégustation de vins, la plupart des participants se montrent particulièrement heureux de pouvoir reconnaitre le vin bouchonné afin de certifier leurs aptitudes. La faute est attribuée au trichloroanisole, un produit qui peut être synthétisé grâce à l’action des moisissures.

Ce n’est pas seulement une histoire de bouchon

Bien que la cause de cet aspect du vin soit principalement le bouchon, il est bien possible qu’une bouteille de vin développe une odeur de moisi et ceci même si elle dispose d’un bouchon synthétique ou d’une capsule dévissable. Cependant, il faut dire que ces cas sont assez rares. Il faut noter que les chlorophénols peuvent se trouver dans le bois de chais ou encore sur le bois des palettes utilisé pour déplacer et entreposer la marchandise. Notez surtout que certains producteurs prennent la mauvaise habitude d’utiliser le chai comme aire d’entreposage. Dès lors, les molécules transportées atterrissent dans certaines cuves de vin ouvertes et ceci dénature la qualité du vin. Ce qui est bon à savoir chez Le Julien.

Avons-nous une idée sur le nombre ?

Aujourd’hui, plusieurs études sur le sujet montrent que la part de vins contaminés dans le monde pourrait atteindre les 10%. Cependant, ce qui est intéressant dans ces études, c’est que la plupart des vins produits sont bouchonnés à moins de 2%. Dès lors, on peut dire avec plus ou moins de certitude qu’il y’a entre 2 et 5% de vins contaminés dans toute la production mondiale. Le souci, c’est que presque la totalité de ces bouteilles risque d’être vendue et consommée, car cet aspect du vin est difficile à reconnaitre, surtout chez les familles.

On a connu pire

Le phénomène des bouteilles de vin bouchonnées n’est pas nouveau. On a déjà pu l’observer dans les années 80, une période où la production mondiale de vin était à son apogée. Ce fut un temps où les producteurs de vins investissaient massivement dans leurs productions afin de satisfaire le nombre croissant de buveurs. Du coup, les conditions d’hygiène étaient beaucoup moins rigoureuses d’où la prolifération de bouteilles bouchonnées. À l’époque, on estimait qu’une bouteille sur six était défectueuse, mais quand même consommée, parfois à un prix moindre. En développant des bouchons synthétiques, on avait pu remédier à cela.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!