Comment reconnait-on du vin bouchonné ?

1639
Partager :

Aujourd’hui, beaucoup boivent du vin sans vraiment savoir ce que cela représente. La plupart des consommateurs de vins ignorent réellement l’existence de ce défaut ou ne sont pas capables de les identifier. Lors des cours de dégustation de vins, la plupart des participants se montrent particulièrement heureux de pouvoir reconnaitre le vin bouchonné afin de certifier leurs aptitudes. La faute est attribuée au trichloroanisole, un produit qui peut être synthétisé grâce à l’action des moisissures.

Ce n’est pas seulement une histoire de bouchon

Bien que la cause de cet aspect du vin soit principalement le bouchon, il est bien possible qu’une bouteille de vin développe une odeur de moisi et ceci même si elle dispose d’un bouchon synthétique ou d’une capsule dévissable. Cependant, il faut dire que ces cas sont assez rares. Il faut noter que les chlorophénols peuvent se trouver dans le bois de chais ou encore sur le bois des palettes utilisé pour déplacer et entreposer la marchandise. Notez surtout que certains producteurs prennent la mauvaise habitude d’utiliser le chai comme aire d’entreposage. Dès lors, les molécules transportées atterrissent dans certaines cuves de vin ouvertes et ceci dénature la qualité du vin. Ce qui est bon à savoir chez Le Julien.

A lire également : Grave incendie à Saint-André-de-Kamouraska

Avons-nous une idée sur le nombre ?

Aujourd’hui, plusieurs études sur le sujet montrent que la part de vins contaminés dans le monde pourrait atteindre les 10%. Cependant, ce qui est intéressant dans ces études, c’est que la plupart des vins produits sont bouchonnés à moins de 2%. Dès lors, on peut dire avec plus ou moins de certitude qu’il y’a entre 2 et 5% de vins contaminés dans toute la production mondiale. Le souci, c’est que presque la totalité de ces bouteilles risque d’être vendue et consommée, car cet aspect du vin est difficile à reconnaitre, surtout chez les familles.

On a connu pire

Le phénomène des bouteilles de vin bouchonnées n’est pas nouveau. On a déjà pu l’observer dans les années 80, une période où la production mondiale de vin était à son apogée. Ce fut un temps où les producteurs de vins investissaient massivement dans leurs productions afin de satisfaire le nombre croissant de buveurs. Du coup, les conditions d’hygiène étaient beaucoup moins rigoureuses d’où la prolifération de bouteilles bouchonnées. À l’époque, on estimait qu’une bouteille sur six était défectueuse, mais quand même consommée, parfois à un prix moindre. En développant des bouchons synthétiques, on avait pu remédier à cela.

Lire également : Quels sont les services d’une agence d’aide à domicile ?

Les conséquences d’un vin bouchonné sur le goût et l’odorat

Un vin bouchonné peut décevoir le palais même des connaisseurs de vin les plus avertis. Il est impératif de savoir détecter un tel breuvage pour éviter tout gâchis et profiter pleinement d’une expérience gustative satisfaisante.

Les conséquences d’un vin bouchonné sur le goût et l’odorat sont multiples. Le principal effet est une altération du goût du vin, avec une perte notable des arômes fruités ainsi qu’une saveur amère désagréable en bouche. On peut aussi observer une réduction générale de la qualité gustative du liquide qui devient moins savoureux et perd en complexité. Si vous remarquez que votre verre sent fort le carton mouillé ou le moisi, c’est un signal évident qu’il s’agit d’un mauvais cru à ne pas consommer.

Il est à noter que boire un vin bouchonné n’a aucun avantage pour la santé car il contient toujours les mêmes quantités d’alcool que son homologue non contaminé mais sans tous ses bienfaits aromatiques bénéfiques pour notre organisme. Si vous voulez profiter pleinement d’un bon verre de vin, veillez à ce qu’il ne soit pas bouchonné !

Comment éviter d’acheter du vin bouchonné ? Les astuces à connaître

Il existe des astuces simples pour éviter d’acheter du vin bouchonné. Tout d’abord, vous devez bien examiner la capsule qui recouvre le goulot de la bouteille. Si celle-ci est tâchée ou présente des moisissures, c’est un signe que le vin a été mal conservé et qu’il peut être contaminé. Vérifiez l’étanchéité de la capsule en essayant de la bouger légèrement. Si elle se déplace facilement ou si vous entendez un bruit sourd lorsque vous appuyez dessus, cela indique que le bouchon peut ne pas être hermétique.

Lorsque vous achetez du vin en magasin, demandez au vendeur s’il autorise les retours pour cause de goût altéré par une contamination du produit. Les commerçants sérieux devraient accepter ce type de retour car ils privilégient avant tout leur clientèle et souhaitent offrir une expérience gustative satisfaisante à leurs clients.

N’hésitez pas à lire les avis et commentaires sur internet avant d’acheter votre prochaine bouteille : les consommateurs sont souvent très francs dans leurs critiques lorsqu’ils ont eu affaire à un mauvais cru !

Si malgré toutes ces précautions vous avez découvert que votre vin était contaminé après l’avoir acheté sans pouvoir le ramener au magasin concerné et souhaitez savoir quoi faire avec cette boisson invendable, rappelez-vous qu’un bon vinaigre maison sera toujours utile ! Votre cuisine saura lui trouver une utilité et vous pourrez ainsi éviter de gaspiller un produit qui a demandé du temps, des soins et de l’argent à produire.

La détection d’un vin bouchonné nécessite avant tout une bonne expérience gustative. En suivant ces astuces simples, vous pouvez être sûr d’acheter des bouteilles non contaminées et profiter pleinement de leur goût unique.

Partager :