Les étapes pour facturer une commission en tant que prestataire

587
Partager :
Les étapes pour facturer une commission en tant que prestataire

En tant que prestataire, vous serez amené à rédiger des factures de commission pour vos clients puisque vous représentez une entreprise. Ces factures sont, en général, des commissions générées par les apporteurs d’affaires ou agents commerciaux auprès d’un client. Avant de pouvoir créer cette facture de commission, vous allez toutefois devoir passer par plusieurs étapes pour que la facturation du service soit prise en compte. Voyons donc quelles sont les étapes nécessaires à la facturation pour une commission d’affaires profitant à l’entreprise que vous représentez.

Qu’est-ce qu’une facture de commission ?

Une facture de commission est tout simplement le mode de rémunération que vous allez percevoir en tant que prestataire, agent commercial ou apporteur d’affaires. Cette commission qui vous est sera donnée représente un pourcentage du total de la transaction qui sera effectué pour le client et l’entreprise que vous représentez.

Lire également : 5 raisons de créer un flyer pour son entreprise

Cette facture réalisée sera transmise au mandataire, la personne ou l’entité qui détient le mandat pour la transaction à effectuer. Le calcul de la commission assignée à la vente va suivre un modèle bien spécifique pour qu’il n’y ait aucune irrégularité dans la remise de facture. Des démarches de calculs seront donc à mettre à contribution pour la bonne mise en place de la facture pour la prestation.

La commission en question correspond d’ailleurs à un système particulier en entreprise selon une prestation donnée.  Elle peut varier selon le tarif appliqué à la transaction, ou peut se faire par paliers de vente pour faciliter le calcul de commission.

A lire également : Comment consulter vos offres d’emploi sur un site de recrutement ?

Rédiger sa facture de commission : les étapes essentielles

Que vous soyez entrepreneur, freelance ou que vous soyez apporteur d’affaires ou agent commercial pour une entreprise, la rédaction de votre facture de commission doit se faire selon certains critères pour être juste. Il va donc vous falloir faire attention à ce qui suit.

Connaître le pourcentage pour votre commission

La première étape sera, bien évidemment, de connaître le taux applicable qui sera mis sur le chiffre d’affaires que vous allez apporter au client ou à l’entreprise. Ce taux applicable correspond au pourcentage sur la facture qui sera liée à la prestation. Selon le secteur d’activité où vous allez exercer en tant que prestataire pour un client, ce taux sera très variable et varié. L’agent commercial et le vendeur doivent être tous deux au courant du pourcentage applicable à la prestation.

Prendre en compte la TVA applicable

Pour que votre facture de commission soit bien prise en compte, la TVA doit être intégrée à vos calculs. Il s’agit avant tout de savoir à quelle hauteur votre facturation sera affectée par cette taxe sur la valeur ajoutée. Elle est applicable aux commissions de vente à hauteur de 20 % sur la facturation.

Les étapes pour facturer une commission en tant que prestataire

Réaliser sa facture de commission en tant que prestataire

Pour réaliser votre facture en tant que prestataire, vous allez pouvoir suivre ces conseils simples. Tout commence par un calcul bête et méchant qui implique le montant de facturation total, le taux de facturation pour votre commission puis le taux de TVA applicable à la facture.

Le choix du calcul pourra se faire en TTC pour Toute Taxe Comprise ou HT pour Hors Taxe. Si vous voulez vous épargner la peine de faire vos comptes, vous pourriez faire appel à un professionnel de la comptabilité pour calculer la facture sous contrat et facturation liée à l’entreprise ou votre domaine freelance.

Être prestataire, tout un art

En tant que prestataire, apporteur d’affaires ou agent commercial, vous pouvez être lié à une entreprise ou travailler dans le domaine freelance. Votre rôle de prestataire fait de vous l’intermédiaire direct entre le client et l’entité que vous représentez (qui peut être votre propre entreprise si freelance).

Vous touchez alors une commission pour le service que vous apportez en tant qu’intermédiaire pour le client. Selon votre secteur, cette commission va représenter environ entre 2 % et 15 % du montant total. Une entreprise qui engage un agent commercial se facilite parfois la tâche en établissant d’avance les montants de commission.

Partager :