Le cycle du sommeil : quelles sont les différentes phases et leurs durées ?

38
Partager :

Entre le coucher et le réveil, il se passe beaucoup de choses au niveau du corps et du cerveau du dormeur. Celles-ci sont résumées en plusieurs phases et chacune d’elles est indispensable pour passer des nuits réparatrices. L’ensemble de ces phases constitue le cycle de sommeil. Découvrez ici les différentes phases du cycle de sommeil et leurs durées.

La phase du sommeil léger

Au moment de dormir, vos yeux se ferment et votre respiration se calme. C’est à cet instant que se déroule la première phase du sommeil appelée le sommeil léger. Cette phase est désignée comme la porte d’entrée du sommeil. C’est pourquoi il faut la passer dans les meilleures conditions en dormant sur des matelas confortables comme le matelas pelote tediber. C’est la condition sine qua non pour passer des nuits calmes et paisibles.

A découvrir également : Yeux vitreux : les causes et traitements

Cette première phase se déroule en deux stades. Le premier est appelé « l’endormissement » ou « sommeil de stade 1 ». À ce stade, vous pouvez avoir l’impression de tomber ou d’avoir ses soubresauts. Après quelques minutes, arrive le stade 2 du sommeil lent léger. Ici, le sommeil devient plus profond. Toutefois, il est toujours plus facile de vous réveiller. Un simple bruit ou une lumière suffisent amplement. La première phase de sommeil représente environ 50 % du sommeil total. Sa durée évolue de plus en plus au cours du sommeil.

La phase du sommeil profond

La deuxième phase du sommeil est le sommeil profond. Elle est appelée ainsi, car durant cette phase, l’activité du cerveau est ralentie. De même, le dormeur ne réagit plus aux stimulations extérieures. Pour ainsi dire, c’est le moment où il est plus difficile de vous réveiller. En moyenne, cette phase dure 1 heure et 40 minutes par nuit.

Lire également : 3 raisons d’utiliser l’huile CDB

Cette phase de sommeil est la phase la plus récupératrice. Elle vous permet de bien dormir et de vous remettre d’une nuit blanche passée le jour précédent. Elle est également indispensable au bon fonctionnement de votre cerveau. En effet, le cerveau recharge et stocke l’énergie dont vous aurez besoin le lendemain.

Par ailleurs, cette phase est indispensable pour la mémoire. La région du cerveau qui contient la mémoire des événements passés est au cœur de cette action. Elle transfère les informations qu’elle a enregistrées vers la zone de mémoire à long terme. Pour finir, elle participe à la bonne croissance des enfants et protège des maladies comme le diabète de type 2.

La phase du sommeil paradoxal

La troisième phase du sommeil est celle du sommeil paradoxal. C’est le moment où vous rêvez le plus. Elle est appelée ainsi, car c’est durant cette phase que vous dormez profondément en montrant paradoxalement des signes d’éveil. Parmi ces derniers, il y a l’activité cérébrale intense, les mouvements oculaires rapides et l’accélération du rythme cardiaque et de la respiration.

Durant cette phase, vos fonctions ordinaires de régulation du corps semblent mal fonctionner. Votre pouls, votre pression artérielle et votre respiration seront instables. Aussi, vos muscles seront entièrement décontractés vous empêchant de faire le moindre geste. Toutefois, les muscles de votre visage, de vos doigts et de vos orteils peuvent connaître de petites décharges musculaires. Ils peuvent se contracter vous conduisant à sursauter brièvement. C’est pourquoi les yeux bougent rapidement derrière les paupières.

Pour finir, durant cette phase, votre cerveau est hyperactif et l’activité cérébrale est si importante qu’elle se rapproche de l’éveil. Quant à sa durée, elle représente environ 20 % du sommeil global. Elle augmente aussi progressivement au cours de la nuit.

En définitive, le cycle du sommeil se divise en trois phases. Chacune d’elles a une durée spécifique. Toutefois, sachez que cette durée varie en fonction de chaque dormeur. Quoi qu’il en soit, chacune de ces phases doit être passée dans de bonnes conditions.

Partager :