Comment facturer une commission sur vente ?

132
Partager :

Travailler en tant qu’agent commercial offre de nombreux avantages financiers. Il y a une commission à retirer sur chaque affaire que l’on rapporte. Pour être rémunéré, l’apporteur d’affaires doit réaliser une facture qu’il transmettra à son mandataire. Le calcul de ces commissions sur vente respecte un mode de facturation bien spécifique.

Elle dépend de la connaissance parfaite de quelques notions et de la mise en œuvre correcte de certaines démarches de calculs. Aussi, il faut l’établissement d’un modèle de facture à transmettre au rémunérateur. Voici un guide pour savoir le procédé à suivre afin de facturer une commission sur vente.

A lire également : CV Marketing: quelques conseils pour réussir sa rédaction

S’informer sur certaines notions au préalable

C’est quoi une commission de vente ? C’est l’une des questions principales à se poser avant de réaliser une facturation de ce genre. Dans le système commercial, il arrive souvent que les entreprises de vente aient recours à des travailleurs indépendants ou à des entreprises, qui jouent un rôle d’intermédiaire entre les vendeurs et de potentiels acheteurs, contre une commission sur vente.

La commission sur vente est donc une rémunération qui peut varier en fonction de la vente effectuée ou des besoins de l’entreprise qui rémunère. Ainsi, on distingue les salaires fixes, les commissions soumises à un plafond, et aussi, les commissions par paliers de réussite de vente. Ces diverses modalités de rémunération après une vente ont pour but principal : motiver les équipes commerciales et est généralement évalué en terme de pourcentage.

A lire aussi : Comment consulter vos offres d’emploi sur un site de recrutement ?

Connaître le pourcentage de commission

Le pourcentage de commission est un taux applicable sur le chiffre de l’affaire apporté et dont la somme correspondante est la commission à percevoir. Le taux de commission est très variable en fonction du secteur d’activité et de l’entreprise à représenter pour la vente.

Par exemple, l’entreprise peut proposer une commission de 20 % sur chaque vente réalisée. La conséquence est simple : plus le chiffre d’affaires est élevé, plus la commission sera conséquente.

facturer une commission sur vente

Avant de passer à la facturation d’une commission sur vente, il est donc nécessaire de connaître le pourcentage à appliquer. Cette connaissance doit s’élargir aux deux parties en cause, l’agent commercial et le vendeur.

Appliquer la TVA aux commissions sur vente

La TVA ou Taxe sur Valeur Ajoutée est un impôt indirect institué par la loi sur la consommation. Elle est exprimée en taux et est également appliquée aux commissions sur vente. Avant l’application de la loi de Finances de 2021 du Code Général des Impôts, le taux de TVA applicable est le même que celui du bien vendu.

Depuis la prise d’effet de cette loi dès le début de l’année 2021, celle-ci classe les acteurs des opérations de commission en deux catégories : les intermédiaires transparents et les intermédiaires opaques.

Pour la première catégorie, le taux de TVA devient le taux de droit commun et vaut 20 %. Pour la seconde catégorie de prestataires, le taux de TVA reste le même que celui appliqué au produit ou bien vendu.

Établir une facture dans les règles de l’art

Pour passer cette étape, il faut procéder au calcul du montant exact de la commission sur vente à percevoir. Pour le faire, il faut tenir compte du chiffre de l’affaire apporté, du taux de commission et du taux de TVA. Pour mieux comprendre le procédé de calcul, prenons un exemple.

Un bien est vendu à 5000€ TTC (c’est-à-dire avec la TVA) avec un taux de commission de 10%. On suppose que la TVA applicable est de 20%. Pour calculer le coût de la commission, il faut faire 5000 € TTC × 10 % = 500 € TTC. Les frais de commission sont donc égaux à 500 € TTC.

Si l’on choisit de procéder par HT, il faudra simplement calculer le montant HT de la vente (4000€ HT) et calculer ensuite la commission sur vente en fonction de ce dernier. La commission sera donc de 400 € hors taxes.

Pour réaliser une facturation de commission sur vente, il est préférable de recourir à un professionnel de la comptabilité pour mieux le faire. Il pourra fournir un modèle de facturation en fonction des clauses de rémunération signées avec l’employeur. Par ailleurs, il est possible de trouver des modèles de facture en ligne pour réaliser cette tâche.

APPORTEUR D’affaires commission : QUEL MONTANT ?

Un apporteur d’affaires, en tant qu’intermédiaire entre une entreprise et ses clients, touche une commission sur la vente ou le contrat qu’il a réussi à obtenir pour l’entreprise. Quel que soit le secteur dans lequel vous exercez en tant qu’apporteur, la commission que vous toucherez se situera entre 2 et 15 % du chiffre d’affaires comme l’etabli votre contrat d’apporteur d’affaire.

Si vous êtes une entreprise et que vous souhaitez engager un apporteur d’affaires, il est conseillé pour vous d’établir la somme de la commission à l’avance. En tant que travailleur indépendant, l’apporteur d’affaires appréciera de connaître la somme qui lui sera versée à la fin du mois ou à une date fixé par les deux partis, et en tant qu’entreprise, vous pourrez anticiper les frais que vous devrez débourser.

Si vous êtes un apporteur d’affaires, savoir pour quel type de mission et pour quel type de commission une entreprise désire vous engager est primordial. En tant qu’entrepreneur indépendant, vos revenus mensuels ou trimestriels dépendent uniquement des contrats que vous nouerez avec des entreprises pour une période déterminée, ces derniers doivent donc être assez avantageux pour vous permettre de vivre si vous exercez uniquement cette activité.

Partager :