Petite enfance : que faut-il savoir sur la crèche inter-entreprise ?

519
Partager :

La crèche inter-entreprise est une structure privée qui accueille les enfants dont les parents sont salariés. En effet, c’est l’employeur qui réserve une ou plusieurs places aux enfants de ses employés dans l’établissement. De ce fait, il se charge d’avancer les frais. Cette démarche lui permet de profiter de nombreux avantages fiscaux. Que faut-il savoir sur les crèches inter-entreprises ? Le point ici.

Comment fonctionne une crèche inter-entreprise ?


La crèche inter-entreprise est la solution tant attendue par les parents qui ont un emploi. En effet, grâce au système de réservation, ils n’ont plus à s’inquiéter pour trouver une place pour leur enfant. C’est leur employeur qui s’en charge. Cette démarche permet au salarié d’être beaucoup plus concentré et plus productif pendant son travail. De son côté, l’employeur profite de nombreux avantages également. Il faut préciser que la crèche inter-entreprise est différente de la crèche d’entreprise qui appartient à l’entreprise.

A voir aussi : Comment coudre une étiquette sur un pull ?

L’organisation au sein d’une crèche inter-entreprise

Les crèches inter-entreprises ne sont pas différentes des autres crèches. D’ailleurs, elles respectent les mêmes règles que les autres établissements. Ainsi, leurs locaux doivent répondre à une règlementation stricte afin de favoriser l’éveil des enfants.

Elles doivent recevoir une autorisation de fonctionnement délivrée par la protection maternelle infantile (PMI). Cette autorisation permet de rassurer les parents en ce qui concerne la garde de leurs enfants. Le personnel d’un tel établissement est composé à au moins 40 % de professionnels qualifiés comme les psychomotriciens, les puériculteurs, les infirmiers ou encore les auxiliaires de puériculture. Le reste des employés doit avoir une qualification comme un CAP petite enfance ou un BEP sanitaire et social.

Lire également : Comment accompagner le développement d’un enfant ?

Le financement d’une crèche inter-entreprise

Les crèches inter-entreprises suscitent un véritable engouement chez les parents. Cependant, ce n’est pas le cas pour les employeurs. En réalité, ils sont réticents en raison du mode de financement du dispositif.

Une crèche inter-entreprise permet à l’employeur de contribuer à la garde des enfants de ses salariés en bénéficiant d’aides fiscales. De même, contrairement aux crèches municipales, ce n’est pas à la municipalité de financer une partie du coût, mais à l’employeur. Ce dernier est donc indispensable pour le fonctionnement de ces crèches privées.

Combien payer pour une place dans une crèche inter-entreprise ?


Le coût de fonctionnement d’une crèche inter-entreprise est réparti comme suit :

  • l’employeur paie 50 % des frais pour bénéficier d’une exonération d’impôts ;
  • le parent paie 25 % du tarif d’une place dans la crèche ;
  • les 25 % restants sont tirés des subventions que reçoit l’établissement.

Le coût d’une place dans une crèche inter-entreprise est pratiquement le même que celui d’une crèche municipale.

Le prix d’une place dans ce type d’établissement se fonde sur le calcul du quotient familial et du dispositif de prestation unique. Toutefois, quand la crèche inter-entreprise est une micro-crèche, son coût peut varier, car ces établissements sont soumis à des calculs spécifiques.

En payant une partie de la place en crèche de ses employés, l’employeur peut profiter de nombreuses exonérations comme le crédit d’impôt famille (CIF). Le CIF offre un abattement de 50 % du montant avancé. Toutefois, pour en bénéficier, l’entreprise doit être soumise à l’impôt sur les sociétés.

Partager :