Garantir la conformité et la confidentialité des salles de données virtuelles

575
Partager :

Dans un monde où le numérique est de plus en plus sollicité, avoir un système de stockage et de partage fiable, offrant une protection de donnée efficace devient capital. C’est justement l’intérêt d’une dataroom numérique ou une salle de donnée virtuelle. Toutefois, tous les programmes de ce type, misent à disposition sur le marché, n’offrent pas obligatoirement une sécurité optimale. C’est pourquoi, faire un choix juste est essentiel. Dans cet article, on met en avant les fonctionnalités de sécurité essentielles que doit avoir une virtual data room fiable.

Une authentification multi-facteur

Les data room virtuelles, comme celles mises en avant sur la plateforme datarooms.fr. sont de plus en plus répandues et plus sollicitées par les entreprises. Cela est justifié, car elles sont capables d’offrir une sécurité optimale, conforme aux exigences du Règlement général sur la protection des données ou RGPD.

A découvrir également : Modules peltier : Le meilleur des régulateurs thermique

Et, parmi les fonctionnalités de sécurité essentielle d’une data room virtuelle, on peut citer l’authentification à deux facteurs (2FA) ou multi-facteurs (MFA). Elle permet de bénéficier d’une couche supplémentaire de sécurité via une deuxième clé, outre que mot de passe. Ce qui permet d’avoir un mécanisme d’authentification plus solide. Autrement dits, seules, les personnes en possession des clés peuvent avoir accès aux données contenues dans la data room.

Un système de chiffrement des données

Le système de chiffrement des données est aussi une des fonctionnalités de sécurité que doit nécessairement disposer une salle de données virtuelles efficace. Il s’agit d’une fonctionnalité qui permet de crypter les données afin d’empêcher les lectures qui ne sont pas autorisées. Entre autres, le chiffrement permet de protéger les données en cours de transfert entre les utilisateurs et les serveurs de la data room. Par ailleurs, les données en repos restent aussi entièrement sécurisées par cryptage pour les protéger contre les accès non autorisés.

A découvrir également : Garantir la conformité et la confidentialité avec les datarooms virtuelles

La gestion des autorisations et des droits d’accès

Une data room efficace doit également permettre la gestion des autorisations et des droits d’accès. Il s’agit d’un contrôle d’accès granulaire, un élément incontournable de la sécurité qui permet de déterminer qui peut avoir accès à telles ou telles données, aux outils et applications, aux ressources, et dans quelles circonstances.

Ainsi, les administrateurs peuvent avoir la mainmise sur le niveau d’accès de chaque utilisateur. Autrement dit, un système de contrôle d’accès granulaire permet de mieux organiser les accès en fonction des rôles et des besoins du personnel de l’entreprise. Cela garantit que les utilisateurs n’auront uniquement accès qu’aux informations dont ils ont essentiellement besoin.

Le DLP ou Data Loss Prevention

De nombreuses data room virtuelles disposent aujourd’hui de la fonctionnalité DLP ou Data Loss Prevention. Il s’agit d’un système de protection des données qui est utilisé pour prévenir les fuites de données sensibles en dehors de l’entreprise ou hors de la data room virtuelle.

Le Data Loss Prevention permet d’avoir l’œil sur le mouvement des données, en analysant en temps réel toutes les activités de chaque utilisateur. Par ailleurs, certains des outils data room équipés de DLP dispose de fonctionnalités de blocage automatique qui sont conçues pour être capable d’arrêter tout type de fuite potentiel en dehors du réseau de l’entreprise.

Partager :