Immobilier et Coronavirus : comment bénéficier d’un report de vos échéances de prêt ?

1185
Partager :

De nombreuses personnes ont subi des problèmes financiers suite à la crise de Coronavirus. Cela rend donc difficile de rembourser les prêts. Sous certaines conditions, il est possible de demander un report d’échéances de prêt. Découvrez-en plus dans cet article.

Le report d’échéance

En moyenne, les emprunteurs contractent un prêt sur 20 ans. Un imprévu peut survenir rapidement et vous devez vous y préparer. Lorsque vous souscrivez votre prêt, protégez-vous du moindre problème financier.

A lire aussi : Banque en ligne : comment ça fonctionne ?

Une perte d’emploi ou une naissance peuvent bouleverser vos finances. Le report de mensualité, comme son nom l’indique, vous permet de faire une pause dans le paiement des mensualités et d’en différer le paiement. La durée de la pause peut varier de 3 à 24 mois.

Comment fonctionne le report de paiement ?

Report total ou partiel, quelle est la différence ?

Si vous avez besoin de différer vos paiements, il existe 2 types de mécanismes :

A lire également : Les meilleures applications bancaires

Le report partiel : dans ce cas, vous cessez de rembourser le capital, mais continuez à payer les intérêts. Vous payez également l’assurance emprunteur.

Le report total d’échéance : vous choisissez de ne rien payer pendant une période définie, pour faire face à une difficulté financière passagère. Par conséquent, vous ne remboursez ni le capital ni les intérêts. Vous devez néanmoins payer l’assurance emprunteur. À la fin de cette période de suspension, vous reprenez le remboursement de votre prêt.

Il faut savoir que :

  • Toutes les banques n’acceptent pas de mettre en place un report total et partiel de la mensualité.
  • Le report d’échéance a des conséquences sur la durée du prêt.
  • Le report de crédit a bien sûr une influence sur la durée du prêt. Selon le type de report, l’impact est différent.

Par définition, comme vous cessez de rembourser le prêt, la durée est allongée. En revanche, si vous choisissez un différé total, les intérêts ne seront pas payés sur la période et viendront donc s’ajouter au capital restant dû. Il existe deux solutions en cas d’augmentation de la capital :

  • Augmenter la durée du prêt.
  • Augmenter les mensualités du prêt

La deuxième option semble impensable puisque vous avez utilisé ce mécanisme en raison des difficultés de paiement des mensualités. Pourquoi les augmenter ? La durée du prêt est donc allongée.

Le report de l’échéance a des conséquences sur le coût du prêt

Plus le report intervient tôt, plus il sera coûteux. En effet, en début de prêt, les échéances sont principalement constituées d’intérêts, qui vont donc impacter fortement l’augmentation du capital à rembourser. Alors qu’en fin de prêt, vous remboursez une plus grande partie du capital.

De plus, lors d’un différé partiel, vous payez des intérêts entre les échéances. Ces intérêts sont constants et sont calculés sur le capital restant dû au moment de la demande de report. Ces intérêts s’ajoutent au coût total du prêt.

Dans le cas d’un report total, le capital restant dû est augmenté des intérêts non payés. Vous payez donc des intérêts sur les intérêts et le coût du crédit est augmenté. Le coût de votre crédit dépend de la part des intérêts dans la durée.

Quelles sont les conditions pour activer le report d’échéance ?

Si vous souhaitez bénéficier d’un report de mensualité, vous devez en faire la demande auprès de la banque. Votre demande sera étudiée et les banques rechercheront les raisons qui ont conduit à votre situation. Votre niveau de « risque » est ainsi évalué.

Quels types de prêts sont concernés par le report d’échéance ?

Le report d’échéance n’est pas possible avec le prêt à taux zéro, le prêt bonifié et le prêt à l’accession sociale.

De même, pour un prêt in fine ou un prêt relais, il n’est pas possible de différer la mensualité. Effectivement, il faut rembourser le capital emprunté une seule fois à l’échéance du prêt.

En dehors de ces prêts, il est possible de demander un report d’échéance avec n’importe quel type de prêt. Certaines banques peuvent vous proposer de bénéficier de cette clause plusieurs fois au cours de votre prêt.

Les conditions pour bénéficier d’un report de paiement

Pour bénéficier d’un report de paiement, il faut remplir certaines conditions. Il faut être confronté à une difficulté financière temporaire liée au contexte exceptionnel du coronavirus. Cela peut se traduire par une perte de revenus due à un chômage partiel, une fermeture administrative ou tout autre événement en lien avec la crise sanitaire.

Vous devez informer votre banque dès que vous constatez des difficultés dans le remboursement de vos mensualités. Il est préférable de prendre les devants et d’anticiper plutôt que d’attendre l’échéance et ne pas pouvoir honorer le paiement.

La demande doit être faite par écrit auprès de votre conseiller bancaire ou via un formulaire en ligne disponible sur le site internet de votre banque. Il est nécessaire d’y indiquer clairement les raisons qui justifient cette demande ainsi que la durée souhaitée pour le report.

Il faut noter qu’en cas d’accord pour le report des échéances, celui-ci n’est pas automatique et reste soumis à l’approbation finale des services compétents au sein de l’établissement financier. Certains documents peuvent être nécessaires pour appuyer la demande : avis d’imposition, bulletins de salaire, attestation employeur …

Il faut garder à l’esprit que ce dispositif offre une solution provisoire et ne peut pas être utilisé de manière systématique ou prolongée. Il faut mettre en place des solutions durables pour faire face à vos difficultés financières.

Les conséquences d’un report de paiement sur votre prêt immobilier

Les conséquences d’un report de paiement sur votre prêt immobilier

Le report de paiement peut avoir des répercussions sur votre prêt immobilier et ne concerne pas seulement des mensualités en retard, mais simplement un décalage dans le temps.

Lorsque vous obtenez l’accord pour le report de vos échéances, les intérêts continueront à courir pendant cette période. Cela signifie que la durée totale du prêt sera prolongée et que vous devrez rembourser ces intérêts supplémentaires à l’issue du report.

Pensez bien à prendre en compte tous les aspects avant de faire une demande. N’hésitez pas à consulter votre conseiller bancaire qui sera en mesure de vous guider au mieux dans ces démarches.

Partager :