Sa maison déjà construite est détruite à cause d’un petit dénivellement par rapport au sol

1817
Partager :

La villa de Gilles Lespines devait lui être livrée en avril. Elle a été détruite à cause d’un dénivellement d’1,5 mètre par rapport au sol. La maison entière doit être reconstruite et sera livrée avec une année de retard.

La construction de la maison confiée à des professionnels en la matière.

Gilles Lespines est un pompier professionnel qui est le père de trois enfants. Étant un fonctionnaire qui gagne sa vie, il a décidé de faire construire une petite maison à Saint-Aygulf. C’est voulant une maison de qualité qu’il a fait appel à ‘’Maison d’en France’’, une entreprise qui a reçu le prix de la meilleure enseigne qualité de service en 2018, au même titre que l’entreprise Marseille Entreprendre.

A lire également : Immobilier : Où investir en Afrique ?

La construction de la maison a démarré le 31 mai 2017, comme mentionnée dans le contrat. La livraison avait été annoncée pour le 30 avril 2018. Des termes qui n’ont pas été respectés, en plus la maison a été entièrement démolie. La cause de la démolition est le fait que la construction était trop haute d’1,5 mètre.

Le propriétaire de la maison a demandé l’expertise d’un géomètre

Après le constat de ce dépassement, Gilles Lespines a fait appel à un géomètre-expert. Il a aussi convoqué les quatre responsables de chantier qui ont bien constaté la petite anomalie qu’il y avait dans les fondements. Malgré cela, les entrepreneurs ont voulu continuer la construction de la maison.

A découvrir également : Les avancées technologiques révolutionnent la domotique dans l'immobilier

Le chantier a été entamé sans qu’une demande d’ouverture de chantier ne soit déposée. Le propriétaire précise que c’est le 24 septembre 2018 qu’il a reçu un courrier de la mairie de Fréjus qui lui signalait cette anomalie. C’est ce qui a conduit à ce que la maison soit entièrement détruite.

La maison sera livrée avec un an de retard

Après la destruction de sa maison qui était hors normes, Gilles Lespines s’est rendu dans l’une des réunions de la société de construction. S’étant imposé, il a été calmé, et les travailleurs l’ont rassuré de ne pas s’inquiéter car sa maison sera refaite. Le sieur Lespines se désole du fait que sa maison soit livrée avec un an de retard.

Il soutient que les responsabilités doivent être prises dans cette affaire, car le retard d’une année dans la construction va engendrer des frais supplémentaires. Il compte même faire appel à un avocat pour réclamer des dommages et intérêts.

Les conséquences financières pour le propriétaire

Gilles Lespines, propriétaire de la maison détruite, craint que les frais supplémentaires dus au retard dans la reconstruction ne soient pas couverts par l’assurance. Cela pourrait entraîner une perte financière importante pour lui et sa famille.

Le coût initial de la construction était déjà élevé en raison des exigences particulières du propriétaire. Les factures ont été payées à temps, mais avec le retard d’un an dans la livraison de la maison rénovée, M. Lespines devra supporter des dépenses supplémentaires comme les loyers durant cette période ainsi que les travaux qui vont suivre. Il estime qu’il aura besoin d’une somme considérable pour restaurer sa vie telle qu’elle était avant cet incident inattendu.

Selon un expert immobilier consulté par notre magazine spécialisé en architecture et bâtiment CB News Blog, même si l’entreprise responsable a promis de reconstruire la maison à ses frais sans aucune charge additionnelle pour Gilles Lespines, il y a lieu quand même de craindre que ce dernier doive faire face à certaines contraintes sur le choix des matériaux ou encore sur certains équipements non garantis sous le prétexte qu’ils n’étaient pas présents lorsqu’elle a construit cette première version démolie.

Face à cette situation difficile, Gilles Lespines espère obtenir une compensation suffisante pour couvrir tous ces frais imprévus découlant du retard causé par ce petit dénivellement qui aurait pu être évité s’il avait été détecté plus tôt.

Les recours possibles pour obtenir réparation

La situation de Gilles Lespines est difficile, mais il n’est pas impuissant. Il existe effectivement des recours possibles pour obtenir réparation.

Le propriétaire a la possibilité de se tourner vers son assurance habitation afin d’obtenir une indemnisation pour les dommages subis. L’assurance peut ne pas couvrir tous les frais supplémentaires que Gilles Lespines doit maintenant supporter.

Une autre option consiste à poursuivre l’entreprise responsable en justice et à demander une compensation financière pour les perturbations causées dans sa vie quotidienne ainsi que pour les dépenses imprévues engendrées par ce dénivellement qui aurait pu être évité s’il avait été détecté plus tôt. Toutefois, cette procédure peut être longue et coûteuse.

Un médiateur agréé pourrait aussi aider à résoudre le conflit entre M. Lespines et l’entreprise responsable sans avoir recours au système judiciaire traditionnel. Cette option permettrait aux parties concernées de trouver ensemble une solution satisfaisante sans passer par le tribunal.

Avant d’envisager tout recours possible contre l’entreprise fautrice ou même auprès des autorités compétentes si besoin est, il serait bon qu’un expert indique précisément la nature du préjudice subi ainsi que son ampleur afin de mieux cerner toutes les options envisageables jusqu’à atteindre un règlement complet et équitable du litige opposant Gilles Lespines à cette entreprise.

Partager :