Coutumes mormones insolites : découvrez les règles méconnues

69
Partager :

Au cœur de l’Utah, berceau historique du mormonisme, se cachent des traditions et des règles de vie qui, pour l’observateur extérieur, peuvent sembler aussi énigmatiques que fascinantes. Les membres de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, communément appelés mormons, suivent un mode de vie dicté par des préceptes religieux stricts. Ces derniers influencent non seulement leur spiritualité, mais aussi leur quotidien, de l’alimentation à l’habillement, en passant par les interactions sociales et les rites de passage. Certaines de ces pratiques, moins connues du grand public, offrent une fenêtre sur l’unicité de cette communauté de foi.

Les origines et l’évolution des coutumes mormones

Joseph Smith, figure emblématique et controversée, a orchestré ce qu’il considérait comme le rétablissement du christianisme primitif. Fondateur de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, il prétendit avoir reçu la révélation de l’ange Moroni, lui confiant les plaques d’or qui constitueraient le Livre de Mormon. Ce texte, pierre angulaire de la religion mormone, s’est vu enrichir au fil du temps de nouvelles doctrines et pratiques révélées, selon Smith et ses successeurs, par la voie de la révélation divine.

A lire en complément : Pourquoi la mention obligatoire sur le bulletin de paie est-elle importante ?

Après la mort de Smith, Brigham Young, son successeur, mena les fidèles vers le Utah, terre promise et nouveau siège de cette communauté de foi. Young, figure de proue de la colonisation de l’Ouest américain, encouragea des coutumes distinctes, telles que la polygamie, qui, bien que plus tard abandonnée par l’Église principale, marqua durablement l’image du mormonisme. La diversification des croyances et des pratiques a aussi conduit à l’émergence de branches au sein de la mouvance mormone, comme l’Église réorganisée, qui marque une différence en matière de doctrine et de pratiques.

Il faut noter que la révélation personnelle demeure un pilier de la foi mormone, permettant une évolution constante des pratiques et croyances. Les coutumes mormones d’aujourd’hui sont le résultat d’un amalgame complexe de révélations originelles, d’adaptations historiques et de réinterprétations modernes, qui toutes ensemble façonnent l’identité spécifique de cette communauté. La reconnaissance de cette dynamique évolutive est essentielle pour appréhender la diversité et la richesse des coutumes mormones dans leur contexte contemporain.

Lire également : Entreprise : logiciel de rappel texte

Les rites de dévotion et engagements personnels

Parmi les pratiques les plus singulières du mormonisme, l’usage des sous-vêtements sacrés revêt une importance particulière. Ces derniers, loin d’être de simples pièces de tissus, incarnent la protection divine et rappellent sans cesse aux fidèles les engagements pris envers Dieu. Marqués de symboles religieux, ils se veulent un bouclier spirituel constant, une étoffe de la piété quotidienne, invisible aux yeux du monde mais intimement liée à la chair de celui qui la porte. Les codes vestimentaires observés par les mormons témoignent d’une discrétion et d’une modestie exigées par leur foi, se manifestant ainsi dans l’ensemble de leurs choix vestimentaires.

Le scellement constitue un autre pilier des rituels mormons, souvent méconnu du grand public. Cette cérémonie, dépassant la simple union matrimoniale, aspire à unir les époux pour l’éternité, bien au-delà de la mort. Le mariage céleste, tel qu’il est envisagé dans cette tradition, est un engagement non seulement terrestre mais aussi céleste, conférant à ses participants une perspective d’une vie commune sans fin. Les mormons le perçoivent comme la quintessence de l’union des âmes, scellées non seulement devant leurs pairs mais aussi aux yeux de Dieu.

Les missionnaires mormons, souvent jeunes et dévoués, incarnent l’engagement personnel à travers leur mission de deux années. Durant cette période, ils prêchent et partagent les enseignements de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours à travers le monde. Cette période de service, considérée comme un rite de passage pour de nombreux jeunes mormons, est à la fois une épreuve de foi et un moment de croissance personnelle intense, où le message de leur église est porté au-delà des frontières de leur communauté.

Les fêtes religieuses et célébrations uniques au mormonisme

Les traditions religieuses mormones se distinguent par leur calendrier de fêtes et célébrations spécifiques, qui jalonnent l’année liturgique de la communauté. Parmi celles-ci, le jour du Pardon, ou Pioneer Day, commémore le 24 juillet l’arrivée des premiers pionniers mormons en Utah, conduits par Brigham Young. Cette date revêt une signification profonde pour les membres de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, célébrant la persévérance et la foi qui ont conduit à l’établissement de leur communauté dans ces terres lointaines.

Les mormons observent aussi des conférences générales semi-annuelles, moments d’enseignement et de révélation où les discours des dirigeants de l’église sont suivis avec attention. Durant ces rassemblements, la communauté mormone renouvelle son engagement envers les préceptes édictés par Joseph Smith et reçoit les orientations modernes dictées par la révélation continue, concept clé de leur doctrine.

Les célébrations familiales, telles que les baptêmes et les confirmations, sont des moments de partage intime et de commémoration spirituelle. Ces rites de passage sont essentiels dans la vie des fidèles, marquant l’entrée officielle dans la communauté et soulignant l’importance des liens familiaux à travers les générations, liens que le mormonisme cherche à perpétuer au-delà de la simple existence terrestre.

mormon  tradition

Les aspects méconnus du mode de vie mormon

Au cœur des pratiques quotidiennes mormones, les règles alimentaires édictées par la ‘Parole de Sagesse’ façonnent le mode de vie des fidèles. Cette révélation donnée à Joseph Smith en 1833, intégrée aux doctrines de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, interdit la consommation de boissons chaudes telles que le café et le thé. Cette interdiction, souvent méconnue au-delà des cercles mormons, s’inscrit dans une quête plus large de préservation de la santé, vue comme un don divin et une responsabilité personnelle.

La consommation de viande est aussi soumise à une approche mesurée, qui préconise une consommation modérée, dans le respect des créatures de Dieu. Cette disposition reflète l’importance accordée à l’harmonie entre l’homme et la création, une harmonie qui s’étend au-delà du respect de la faune vers une attention soutenue portée à l’équilibre écologique et au bien-être de la planète.

Les coutumes mormones insolites dévoilent ainsi une dimension souvent ignorée de cette communauté : une alliance de règles de vie rigoureuses avec un engagement profond envers la préservation de la santé et de l’environnement. Observées avec rigueur, ces règles alimentaires s’insèrent dans un cadre de vie qui cherche à concilier spiritualité et responsabilité terrestre, témoignant d’une aspiration à une existence pieuse et respectueuse des lois divines et naturelles.

Partager :