Où obtenir l’explication du phénomène de la cigarette électronique ?

9
Partager :

La cigarette électronique est de plus en plus populaire. Ses adeptes la désignent sous de multiples autres appellations : e-cigarette, vaporette, vaporisateur personnel, vapoteuse, etc. Mais quelle explication donner à ce phénomène plus que jamais d’actualité ?

A découvrir également : Cigarette électronique quand changer la résistance ?

La cigarette électronique, propulsée comme alternative à la cigarette classique

Les sensations produites par la cigarette électronique ressemblent peu ou presque à celles de la cigarette traditionnelle faite à partir du tabac. C’est ce qui pourrait véritablement expliquer l’engouement qu’elle suscite. C’est en plein cœur des années 2000 que ce dispositif aurait été pensé et mis sur pied par un pharmacien chinois. Il s’agit d’un appareil constitué de :

  • une batterie
  • un atomiseur
  • une cartouche renfermant un e-liquide.

Le liquide qui remplit la cartouche est évidemment à la base de l’explication du phénomène de la cigarette électronique. Ses composants sont principalement des substances aromatiques auxquelles il est ajouté soit du propylène glycol, soit de la glycérine végétale, soit les deux. Quant aux substances aromatiques en question, il peut s’agir de tabac, de menthe ou encore de pomme. Un e-liquide contient enfin des additifs et de la nicotine plus ou moins concentrée en fonction des flacons.

A lire également : Ce qu’il faut savoir sur les évènements professionnels

La diffusion du liquide qui entre en interaction avec l’air inspiré durant l’aspiration se fait sous forme vaporeuse. Cette vapeur qui est inhalée par l’utilisateur, ressemble fortement à la fumée émanant d’une cigarette classique. Étant donné que le mécanisme se déroule sans la moindre combustion, il est avancé que la vapeur d’une e-cigarette ne renferme ni de monoxyde de carbone, ni de goudrons, ni même de substances cancérigènes contrairement à la fumée de cigarette traditionnelle.

C’est donc ce qui attire davantage les gens vers la cigarette électronique au détriment de son aînée décriée. Toutefois, ce ne sont pour l’heure que des supputations et les scientifiques manquent encore de données pour statuer sur l’incidence réelle de l’usage de la cigarette électronique sur l’organisme humain.

Savoir s’orienter pour trouver les informations fiables sur le phénomène

Les professionnels de la santé publique restent circonspects face au succès commercial croissant de la cigarette électronique. Cependant, ils restent les meilleurs recours pour avoir les bonnes informations sur le sujet. Aussi, vous pouvez vous rapprocher des laboratoires spécialisés pour vous renseigner sur l’intérêt réel d’utiliser ce matériel de sevrage tabagique.

À défaut de vous tourner vers ces acteurs, vous avez la possibilité de procéder aux recherches en ligne. De vos investigations, vous pouvez puiser des informations diffusées par les plateformes des fabricants de l’appareil. Vous pouvez aussi consulter les avis des utilisateurs sur des sites de discussions. Au-delà de tout, le bouche-à-oreille peut constituer une alternative fiable à votre quête d’informations sur le produit.

Notez cependant que le rapport : bénéfices/risques associé à l’utilisation de la cigarette électronique sur une plus ou moins longue durée, reste encore à déterminer. En ce qui concerne ses avantages, il apparaît que son efficacité pour le sevrage complet n’est pas plus élevée que celle des produits de substitution nicotinique. Par ailleurs, l’e-cigarette n’impacte que très modérément la morbidité liée au tabac lorsque les individus vapotent sans pour autant arrêter de fumer.

Un autre point inquiète les acteurs de la santé publique : le mimétisme de la cigarette électronique avec la cigarette traditionnelle. Que ce soit la « fumée » qu’elle produit, la gestuelle qui accompagne son usage ou encore la présence possible de nicotine, tout semble fait pour que l’e-cigarette participe à rendre à l’acte de fumer ses lettres de noblesse. Pour finir, il n’est pas exclu que les jeunes qui vapotent développent une dépendance à la nicotine et tombent au bout du compte dans le tabagisme.

Partager :