Grave incendie à Saint-André-de-Kamouraska

7
Partager :

Un incendie d’une rare gravité s’est déclaré dans un bâtiment agricole qui est situé sur le deuxième rang Est à Saint-André-de-Kamouraska, au Québec. Pour venir à bout du feu, plus de trente pompiers ont eu à participer à l’opération d’extinction.

Un incendie dû à une panne dans le moteur d’un tracteur

C’est avec acharnement que les pompiers se sont battus avec les flammes pour en venir en bout. De 7h30 à 10h15, ils ont fait leur maximum pour éteindre l’incendie. Ils ont ensuite procédé à la recherche de ce qui a pu être la cause de l’embrasement. C’est ainsi qu’ils ont découvert que l’incendie était causé par une défaillance électrique du chauffe moteur d’un tracteur.

Le feu s’est vite propagé, car le bâtiment étant fait d’une structure de bois et d’acier. En plus, il y avait dedans des bidons d’huile et les pneus du tracteur. C’est ce qui a causé un accroissement de la chaleur qui a participé à raviver les flammes. C’est ce qu’a expliqué le directeur du Service de Sécurité Incendie de KamEst.

Une extinction de l’incendie à partir de l’intérieur

Le directeur du SSI, Robin Laplante, précise que c’est la bonne ventilation des lieux, en plus des deux portes de garage qui les ont aidés à attaquer l’incendie à partir de l’intérieur. Certains outils ont pu être sauvés des flammes, de même que du matériel de soudage provenant de Soudecoup.

Les types de matériaux qui représentaient un danger ont aussi été sortis du bâtiment. M. Laplante précise qu’il n’y a eu aucun blessé, et qu’aucun animal n’était dedans au moment de l’incendie. Une fois que l’alarme s’est déclenchée aux abords de 7h30, un ensemble de trois casernes se sont rendus sur les lieux (les casernes de Saint-André, Saint-Joseph et Saint-Alexandre).
Un autre camion-citerne a été demandé en renfort, ainsi que six pompiers de Saint-Antonin.

Le dernier incendie majeur remonte à mai 2014

Un incendie majeur de ce type s’est déclaré en mai 2014 dans un bâtiment agricole sur le territoire où doit servir le Service de Sécurité Incendie de KamEst. Il s’agit d’une intervention au cours de laquelle les pompiers ont réagi selon les entraînements qu’ils ont reçus, selon Robin Laplante.

Au cours de cet incendie qui s’est déclaré à Saint-Alexandre, plus de 150 vaches laitières ont péri dans les flammes. L’origine de cet incendie demeure toujours inconnue. La thèse d’une origine électrique a été à l’époque développée.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!