Comment faire une extension de maison soi-même ?

1502
Partager :

Vous souhaitez faire un prolongement de votre habitation en créant un espace supplémentaire. Il s’agit d’une extension maison et elle consiste à construire une pièce qui doit obligatoirement ouvrir sur votre logement.

Cela signifie que créer un espace au milieu de nulle part dans votre jardin par exemple n’est pas une extension de maison. Cette dernière est en effet soumise à une réglementation. Voici comment faire une extension de maison soi-même.

A découvrir également : Comment relooker un escalier en marbre ?

Faire une extension de maison soi-même : concevoir un projet en bonne et en dure forme

Faire une extension de maison soi-même n’est pas un projet banal. Vous devez donc bien le penser et prendre les dispositions idoines.

Selon la législation, l’appel à un professionnel ou à un artisan n’est obligatoire que si la surface de l’espace que vous souhaitez créer dépasse 150 m2. Cependant, vous ne perdez rien en faisant appel à un ingénieur en bâtiment même si ce que vous envisagez est en dessous de cette mesure.

A découvrir également : Comment débloquer un portail électrique sans électricité - les astuces à connaître!

Au contraire, celui-ci sera votre guide pour vous assurer de la faisabilité de votre projet dans les moindres détails. Il vous accompagnera également dans les démarches administratives. Il se chargera juste de concrétiser vos envies.

Les obligations légales pour faire une extension de maison

La création d’un espace supplémentaire qui ouvre sur votre logement est soumise à des obligations légales, à savoir :

  • une déclaration préalable de travaux ;
  • une demande de permis de construire ;
  • la conformité au Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre ville.

Il faut noter que le non-respect de ces obligations peut vous coûter cher.

La déclaration préalable de travaux

La déclaration préalable de travaux se fait à la Mairie et elle est nécessaire dans les cas suivants. Votre extension prend en compte une surface comprise entre 5 et 20 m2.

Si la maison à étendre se situe en zone urbaine, cette superficie doit être inférieure ou égale à 40 m2. S’il y a lieu d’un changement de destination de logements, de l’aspect extérieur de la maison ou un ravalement de façades, une déclaration préalable de travaux est requise.

La demande de permis de construire

Faire une extension de maison soi-même nécessite l’obtention du permis de construire. Ce dernier est subordonné à la constitution d’un dossier qui doit comporter plusieurs pièces administratives et graphiques. Il s’agit entre autres de la photographie du terrain, la visualisation graphique de l’ensemble, les plans de masse, de coupe, de façades, de situation, etc.

Ce document est indispensable dans deux principaux cas. Quand votre création d’extension en zone urbaine possède une surface au sol supérieur à 20 m2 ou 40 m2. Et aussi lorsque le projet d’extension agrandit la surface de votre habitation à 150 m2 ou plus. Par ailleurs, n’oubliez pas de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre ville, dont votre extension doit tenir compte.

Les étapes pour faire une extension de maison soi-même

Une fois que vous avez réglé toutes les démarches administratives et légales liées à l’extension de votre maison, vous pouvez maintenant entamer vos travaux. Mais avant, prenez le soin de déterminer le matériau que vous aurez à utiliser.

Il s’agit notamment du verre, du parpaing ou du bois. Si vous êtes aussi au top sur ce plan, vous pouvez ensuite suivre les étapes ci-après pour faire l’extension de votre maison vous-même.

Étape 1 : délimiter la surface

Partez du plan préalablement établi par vous-même ou par votre architecte pour délimiter la surface devant abriter les travaux.

Étape 2 : démarrer les travaux

Pour faire une extension de maison soi-même, il faut démarrer les travaux par le terrassement du terrain.

Étape 3 : réaliser les fondations

Pour effectuer les fondations de votre construction, optez pour du ciment pour remplir et faire le parpaing de la structure.

Étape 4 : dresser les murs de l’extension

Dressez maintenant les murs de votre extension. À cette étape, vos efforts commencent par se remarquer.

Étape 5 : raccorder l’électricité et l’eau

Vos travaux avancent bien et tendent à leur fin. Mais avant, procéder au raccordement de l’électricité et de l’eau à votre pièce.

Étape 6 : poser la toiture et les ouvertures

L’application de la toiture et l’implantation des portes et des fenêtres sont les avant-dernières tâches pour terminer vos travaux d’extension.

La mise en place des prises électriques, des interrupteurs et des douilles est la dernière touche. Vous venez ainsi d’achever votre construction allant dans le cadre de l’extension de votre maison.

Ne partez pas dans l’extension de votre maison la tête baissée

Avec l’inflation que nous connaissons ces dernières années, le cout des matières premières n’est pas toujours facile à encaisser par les professionnels, et encore moins par les particuliers. Si vous désirez par exemple déménager, car vous attendez un deuxième bébé, ou, car vous souhaitez améliorer vos conditions de télétravail, il va falloir penser à réaliser une extension dans votre maison. Mais, pour réaliser cela en bonne et due forme, il faudra voir les modèles réalisables auprès de certaines sociétés. Bien sûr, vous pourrez choisir le modèle d’extension idéale, mais de votre côté, vous aurez au moins la ligne à suivre pour la réaliser correctement.

Bien sûr, nous avons énoncé des extensions pour ajouter une nouvelle chambre ou un espace de télétravail, mais cette extension peut avoir d’avoir une finalité. Par exemple, vous pourrez étendre votre maison pour pouvoir y loger une véranda vous permettant d’avoir une meilleure exposition au soleil et faire des économies d’électricité et de chauffage. Il existe différents types d’extension réalisable dans une maison, selon vos besoins n’hésitez pas à vous rapprocher des modèles d’extension réalisable pour les maisons.

Partager :