Un mort par balle lors d’une tentative de cambriolage d’un centre de contrôle technique à Somain

22
Partager :

Un jeune habitant de Somain a été retrouvé mort par balle. Tout laisse à croire que les ravisseurs voulaient faire un cambriolage, et qu’ils se sont débarrassés du jeune homme qui se trouvait sur leur chemin. Les circonstances de la mort de ce dernier sont toujours incertaines, c’est pour cela que la justice et la police ne veulent pas, pour le moment, se prononcer.

Le centre de contrôle technique, un lieu clé dans cette affaire

À Somain, les commentaires vont bon train sur la mort du jeune homme. Des habitants vont même jusqu’à dire que le centre technique Auto Sécuritas est un lieu d’une grande importance dans cette affaire. Il s’agit du centre de contrôle technique Les Olives qui se trouve dans la zone d’activités La Renaissance.

C’est dans ce bâtiment que vit le gérant. Il s’agit d’un vaste endroit qui comprend un atelier, qui sert au contrôle des véhicules, et une grande partie qui sert d’habitation au gérant. Des scellés ont été posés par la police sur une petite porte qui se trouve à côté de l’escalier, tandis que les autres se trouvent au niveau de la porte d’entrée de l’habitation.

La police et la justice préfèrent garder le silence pour le moment

La police et la justice étant dans l’incapacité de procéder à la reconstitution des faits ont préféré garder le silence. Une chose est cependant sûre, c’est que le jeune n’était pas seul lorsqu’on lui a tiré dessus. Il est également certain que les autres qui étaient avec lui ont pris la fuite.

La police est sur leurs pistes dans le but de les interroger pour savoir le fin mot de l’histoire. La thèse la plus probable est celle d’un cambriolage avec effraction. Il est également probable que le drame se soit déroulé soit dans la maison, soit dans l’atelier. Ce que la police cherche principalement à savoir, c’est qui est l’auteur du tir.

De nouvelles informations trouvées 3 jours après la mort du jeune homme

Au cours des enquêtes, il a été découvert que le jeune homme mort était âgé de 30 ans. Il portait le nom de Cédric Faid, et était bien connu des services de police. Il était sorti de prison il y a moins d’un mois, et a été condamné à une dizaine de reprises. Une autopsie ainsi que des expertises doivent être mises en œuvre pour découvrir les causes exactes de sa mort.
Le fait qu’il y ait ou non légitime défense fera également partie de l’enquête.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!